Voyage

Déplacement pour votre voyage à Toulouse : découvrez les astuces pratiques

Toulouse est une destination de premier choix pour les voyages en famille. Il s’agit également d’un lieu idéal pour les escapades en couple et les aventures en solo. Quel que soit le profil du voyageur, se déplacer dans l’agglomération toulousaine est loin d’être un casse-tête à condition de bien s’y prendre.

Que faire une fois arrivée à l’aéroport de Toulouse ?

L’aéroport de Toulouse-Blagnac est desservi par des vols domestiques et internationaux. Il se trouve à 8 kilomètre du centre ville. Ce serait préférable de prévoir à l’avance une place dans une navette. Autrement, le taxi ou la location de voiture pourrait aider. Le véhicule devrait attendre au parking au débarquement. Dans tous les cas, il est nécessaire de connaître en amont de l’arrivée la quantité de bagages à transporter jusqu’à l’hôtel. Ceux qui voyagent léger peuvent prendre le tramway. Il faut monter dans la ligne T2 qui mène directement au cœur de la ville en 45 minutes. Les billets sont à acheter au hall C, au niveau de la porte C2. Pour ceux qui préfèrent le bus, la ligne 30 part de l’aérogare vers Fenouillet Centre Commercial. Le conseil départemental de Haute-Garonne (31) dispose de sa propre compagnie de transport. La ligne 88 passe par Toulouse-Blagnac et desserve les villes avoisinantes dont Grenade, Merveille et Seilh.

Comment se déplacer dans l’agglomération toulousaine ?

La ville de Toulouse déploie différents choix de transport en commun. Le métro permet de traverser l’agglomération en une vingtaine de minute. La ligne A desserve différentes stations particulièrement celles de l’hyper-centre. Cet endroit compte un certain nombre d’attractions dont la Capitole, Esquirol ou la place Wilson. Ceux qui séjournent sur la rive gauche de la Garonne sont servis par le métro. La ligne B du métro desserve 20 arrêts sur une quinzaine de kilomètres. Il mène vers des quartiers comme Les Minimes ou Ramonville-Saint-Agne. C’est le transport en commun à privilégier s’il faut se rendre vers le centre historique de la ville. La capitale de la Haute Garonne propose aussi des bus urbains. Certaines lignes mènent vers la banlieue. Une navette gratuite est en service entre 9h et 19h. Faisant le tour des monuments historiques, elle a surtout une vocation touristique, mais les résidents sont toujours les bienvenus à bord. Un réseau de nuit permet également de se déplacer à des heures tardives.

Quelles autres astuces à connaître pour les déplacements toulousains ?

Il est possible de puiser d’importantes informations sur http://www.toulouseplanete.org/. Les amateurs de transport sans trace de carbone vont apprécier les déplacements à bicyclette. Le prestataire Vélo Toulouse suggère 242 stations en libre service. Les cyclistes abonnés peuvent y prendre leur monture 24/7. Puis, la circulation en voiture individuelle reste envisageable. L’agglomération compte 9 000 parkings payés à l’heure ou la journée. Ces places de stationnement se trouvent essentiellement dans l’hyper-centre. Quelques sites proposent de suivre en temps réel le trafic automobile. Cela aide à éviter les bouchons. Les embouteillages restent assez rares, sauf dans certains quartiers. La location de voiture assure l’indépendance et permet de quitter Toulouse. Ce mode de transport demande quelques précautions. Comme partout ailleurs, le client a intérêt à se pencher sur les conditions générales avant de confirmer sa commande.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous allez aimer